Qu’est-ce que l’art-thérapie ?

• L’art-thérapie moderne est l’exploitation du potentiel de l’activité artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire. Son objectif est de raviver ou rééduquer la bonne qualité existentielleC’est une discipline à part entière comme l’orthophonie ou l’ergothérapie. Dans ce cas, le thérapeute a déjà une pratique artistique.

• L’art-thérapie traditionnelle est une psychothérapie à support artistique. C’est une spécialité qui vient compléter un premier métier, par exemple : praticien de la psychothérapie à médiation artistique ou éducateur spécialisé formé à l’art-thérapie. Le regard se porte plus sur la communication symbolique véhiculée par l’expression artistique du client. Ici, le thérapeute n’est pas nécessairement artiste.

Il arrive que l’art-thérapeute soit formé aux deux méthodes dans un seul cursus, comme c’est le cas dans certaines écoles ou dans certains pays, ou si le praticien a suivi les deux formations séparément.

Où et que serions-nous sans la créativité ? Que serait notre monde si nous n’étions pas en relation ? Et comment faire si nous ne pouvons pas nous exprimer ? Parmi les besoins fondamentaux de l’être humain, en effet, l’expression sous quelque forme que ce soit est indispensable, sous peine de ne plus être en relation avec son environnement, ou de faire place à l’incompréhension, ou à la maladie.  Lorsqu’il est difficile de mettre des mots sur les maux ou sur les émotions, l’art-thérapie permet de mettre en lien cette expression vitale, le bien-être et la bonne santé du client dans le cadre d’une relation thérapeutique. Le plaisir et la liberté que procurent les séances, ainsi que les compétences connues ou à découvrir de la personne l’amèneront peu à peu à mettre en valeur son goût et son style artistiques, à développer estime de soi et confiance en soi, bases nécessaires pour envisager le goût de la vie et aller vers la découverte du sens de sa vie.

Si la pratique d’un art est bénéfique pour celui qui l’exerce, l’acte de créer, pour le novice, dans un espace et dans le cadre d’une relation thérapeutique, mobilise de multiples fonctions : perceptions, souvenirs, émotions, associations, imaginaire. L’esthétique y a sa place, aux côtés de la justesse de l’expression.

Au-delà du plaisir et du bien-fondé de l’expression, sans la nécessité de l’interprétation, c’est la qualité de la relation thérapeutique, avec la communication verbale quand elle est possible, qui feront la différence. Vivre pleinement le moment de la création en présence des matériaux, être entendu, éprouver ses ressentis, favorisent l’intégration et la transformation.

 

A qui s’adresse l’art-thérapie ?

Destinée aussi bien aux adultes, qu’aux adolescents ou aux enfants, et aux familles.

Sur indication médicale,  en raison d’un handicap, ou d’une étape de vie douloureuse, elle s’adresse aux personnes présentant des troubles de l’expression, de la communication ou de la relation. Grâce à l’alliance d’un projet thérapeutique individualisé et du savoir-faire de l’art-thérapeute, l’art vient au service de la santé. L’indication en art-thérapie peut-être proposée par un responsable d’institution (centre médico psychologique, service d’aide à l’enfance, par exemple)

Ou dans une démarche personnelle dans le cas d’un développement personnel, pour faire le point sur sa vie, se ressourcer ou dans une volonté de mieux-être.

En complément d’une psychothérapie, comme angle de vue différent sur notre mode d’expression et de communication avec l’environnement.

L’art-thérapie est particulièrement recommandée pour :

  • aider des patients qui s’expriment difficilement par le verbal (adultes, enfants, adolescents) dans les thérapies classiques ou, au contraire, ceux qui ont une parole trop déliée et en excès ; pour ceux qui ont du mal à être en relation avec autrui
  • aider les patients atteints de troubles psychiatriques (schizophrénie, paranoïa…) ou de troubles du lien social (autisme) ;
  • reconstruire une image de soi positive, notamment pour les personnes marginalisées ;
  • aider les personnes souffrant d’addiction, de la maladie d’Alzheimer ou ayant subi un traumatisme ;
  • aider les handicapés mentaux ou moteurs à gérer leurs souffrances ou les douleurs chroniques liées à leur handicap ;
  • soulager les personnes atteintes d’une maladie (cancer, sida, sclérose en plaques, AVC…) afin d’améliorer leur confiance et leur estime de soi ;
  • traiter le stress, les phobies, l’anxiété et leurs manifestations psychosomatiques ;
  • se reconstruire après une perte affective ou professionnelle.
  • lorsque d’autres formes d’accompagnement ou de thérapies ont échoué

Faut-il une compétence artistique ? 

Aucune connaissance ou compétence artistique préalable n’est nécessaire pour s’engager dans une art-thérapie.

Je vous propose les techniques artistiques suivantes :

  • Dessin (fusain, encre, pastel, crayons)
  • Peinture (acrylique, gouache, aquarelle)
  • Collage
  • Modelage

 

Contre-indications 

L’art-thérapie est une méthode intégrative, c’est-à-dire qu’elle s’adresse à la globalité de la personne. Par conséquent, indications et contre-indications se travaillent au cas par cas entre le client, l’art-thérapeute et les autres professionnels de santé, si la prise en charge se fait au sein d’un réseau médical ou institutionnel.

Dans le cas d’une demande individuelle, si le client est déjà artiste, la tentation est forte de choisir la technique au détriment du lâcher-prise nécessaire à une meilleure connaissance de soi. Le processus thérapeutique sera plus long.

Déroulement des séances